kung-fu-chinois-coucher-soleil

Les Bienfaits du Kung-Fu pour la santé corps et esprit

Nous avons en Occident une représentation du Kung Fu assez éloignée de celle qu’en ont les chinois. En effet le terme de Kung-Fu est apparu dans les années 1970 en Occident pour désigner les films d’arts martiaux chinois avec souvent Bruce Lee comme acteur principal. En réalité le Kung-Fu est une notion plus vaste englobant de nombreuses techniques dont l’objectif est l’union du corps et de l’esprit.

Définition du Kung-Fu

Le Kung-Fu correspond à l’ensemble des arts martiaux chinois. Son apprentissage comprend l’étude d’un certain nombre de techniques de combat et de défense ainsi que l’étude de notions philosophiques de la pensée traditionnelle chinoise.

Le mot chinois pour désigner le Kung-Fu est “Gong-Fu” (功夫), qui renvoie à l’idée de l’accomplissement de l’homme au travers de la pratique régulière de son art. 

“Gong” signifie le “travail”, la “maîtrise” puis la “perfection”. Ce terme est proche de la notion d’artisan telle qu’elle a pu exister en Europe au XIXème siècle. A cette époque l’artisan est un homme qui apprend un métier auprès d’un maître. 

L’étymologie du caractère “Fu” renvoi au mari au maître, à l’homme accompli.

En chinois le Kung-Fu dépasse le champ des arts martiaux pour s’étendre à l’ensemble des activités humaines. Ainsi un musicien, un professeur des écoles, un médecin, une infirmière, un manager ou un joueur de tennis peuvent pratiquer le Kung-Fu. Chacunes de ces personnes pratiquent le Kung-Fu en s’accomplissant au travers de la maîtrise de leur art. 

Origines du Kung Fu 

Temple de Shaolin

Le Kung Fu est apparu dans un monastère bouddhiste du nom de Shaolin construit en 377 après J.-C. situé dans la province chinoise du Henan. En 527 après J.C, un moine bouddhiste originaire d’Inde se rend au temple de Shaolin sous l’invitation de l’Empereur afin d’enseigner à une élite, il s’agit de Bodhidharma. Ce dernier est frappé par le manque de tonus et de vitalité de moines des monastères. 

Bodhidharma décide alors de leur enseigner des techniques de défense et d’entretien de la santé. 

Il développe ainsi de nombreuses techniques de développement de la force et de renforcement de l’énergie vitale. L’ensemble de ces techniques et exercices physiques sont à l’origine du Kung-Fu. 

Les avantages de la pratique régulière du Kung-Fu 

  • Un mode de vie sain. La pratique cultive un art de vivre sain et équilibré. 
  • La confiance en soi. La pratique du Kung-Fu favorise l’amélioration de la confiance en soi. Cette confiance née de la fixation d’objectifs et de leur réalisation, ainsi que du travail d’extension de sa zone de confort. 
  • Développement de la concentration. La pratique du Kung-Fu permet de développer son sens de la concentration.
  • Amélioration des réflexes. Des études ont montré qu’en participant aux arts martiaux, non seulement vous améliorez vos réflexes pendant l’activité, mais vous améliorez également le temps de réaction dans votre vie.
  • L’apprentissage d’un socle de valeurs solides. La richesse des arts martiaux provient de l’apprentissage de valeurs humaines essentielles telles que le courage, le respect, la patience.
  • Le développement de la discipline. La pratique assidue des entraînements forge la discipline. 
  • L’apprentissage des techniques efficaces d’autodéfense. Le Kung-Fu permet avec l’expérience de faire face à des situations de conflits de la vie de tous les jours. Les techniques d’auto-défense permettent de maîtriser les bons réflexes à avoir en cas d’agressions.
combat-kung-fu-coup-de-pied

Les bienfaits du Kung-Fu pour la santé

  • Un travail corporel complet.  Les arts martiaux comprennent des entraînements très exigeants qui utilisent tous les groupes de muscle du corps. Votre endurance, votre tonus musculaire, votre flexibilité, votre équilibre et votre force s’amélioreront grâce aux arts martiaux.
  • Amélioration de la santé cardiovasculaire. Les entraînements de Kung-Fu contribuent à améliorer l’état du système cardiovasculaire. Les résultats ne sont pas purement physiques, les praticiens peuvent constater que cela permet de soulager la dépression, l’anxiété et améliorer l’humeur.
  • Perte de poids. L’intensité des séances de Kung-Fu est telle qu’elle permettrait de brûler jusqu’à 500 calories.
  • Diminution du stress et de l’anxiété. La pratique du Kung-Fu possède également des effets bénéfiques pour le moral. Elle permet de soulager des symptômes dépressifs et d’anxiété. 
  • Tonus musculaire. La pratique du Kung-Fu est aussi un moyen de renforcer le tonus des muscles. De part les nombreux exercices de musculation qu’elle propose elle permet d’augmenter la masse musculaire.
  • Amélioration de l’humeur. Le Kung-Fu est aussi un moyen d’améliorer sa santé émotionnelle et mentale tel que le montre cette étude. Sa pratique permet de dépasser les coups de mou ou dépression légères. Lors de l’activité physique le corps libère des endorphines, améliorant ainsi la sensation de bien-être. 

La spiritualité du Kung Fu selon Bruce Lee

Il ne s’agit pas d’une simple technique de combat mais plutôt d’un art de vivre permettant d’harmoniser le corps et l’esprit et de vivre en harmonie avec la nature. Selon Bruce Lee, le Kung-Fu offre une ouverture à la vie spirituelle. Il offre l’opportunité de développer des qualité humaines essentielles. Il permet également au pratiquant de découvrir sa juste place dans le monde au travers de sa pratique et de sa relation au maître.

Voici quelques enseignements que la pratique d’arts martiaux permet de tirer : 

  • “En Vivant le présent, je ressens la magie du synchro-destin”. La pratique du Kung-Fu permet d’améliorer son ancrage dans le présent. Elle aide au travers de la synchronisation du corps et de l’esprit à mieux s’incarner dans le monde. C’est lorsqu’on parvient à bien s’incarner que l’on peut être à l’écoute de son destin. L’existence prend alors un nouvelle dimension que Deepak Chopra qualifie de magique.
  • Se garder des préjugés. La pratique permet de développer une humilité face à ses adversaires. Ainsi une personne faible en apparence peut s’avérer être d’une grande puissance. La littérature sur le Kung-Fu est remplie d’histoires de personnages paraissant parfois maladroits et bêtes qui s’avèrent être de redoutables adversaires au moment du combat. L’acteur et spécialiste des arts martiaux Jackie Chan incarne souvent ce type de personnages. Tout pratiquant apprend ainsi au fil du temps à se méfier de ses préjugés pour développer l’humilité.
  • Le courage d’affronter la réalité. La pratique des arts martiaux est une forme de confrontation au réel. Parfois dans la pratique il est possible de rencontrer des adversaires plus forts que soi ce qui peut être douloureux. On apprend au fil du temps à apprécier cette confrontation et de l’accepter comme un moyen de grandir et de progresser. Le Kung-Fu est ainsi en quelque sorte une école de la vie aidant chaque individu à progresser dans sa vie d’être humain.

Conclusion 

Le Kung-Fu, loin de l’image que l’on s’en fait en Occident est bien plus ce que peut nous montrer les film d’arts martiaux chinois. Il désigne les arts martiaux chinois mais englobe également l’ensemble des dimensions de la vie humaine. Il est en réalité un art de vivre permettant à chaque individu de progresser dans sa vie. Il dépasse le champ de la pratique corporelle pour entrer dans la dimension spirituelle tel que l’enseigne Bruce Lee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *